Les notes brèves
une page chacune

Douze notes brèves publiées à la fin de 2013

Douze notes brèves  publiées depuis 2014



Retour à la page d'accueil
















Retour à la page d'accueil
Les notes brèves depuis 2014

Les politiques de l'énergie dans l'Union européenne - une proposition : des coopérations comme en matière de défense - octobre 2017

L'électricité 100% renouvelable : un mirage qui égare septembre 2017
Pourquoi donc cet objectif de "50% nucléaire" ?  Combien cela nous coûterait. juillet 2017 
Sur le coût de la nouvelle programmation éolienne et photovoltaïque  juin 2017
 
Sur le coût de production d'électricité : qui croire  ? mai 2017
On peut voir aussi le texte d'un article paru dans le Monde du 20 mai 2017 : Eolien et photovoltaïque demeurent trop chers.

Sur le prix du pétrole
, deux notes brèves - voir aussi un article paru dans Le Monde du 2 février 2017 une copie et le texte en clair.
      Comment comprendre le jeu récent de l’Arabie saoudite et de l’OPEP
      L
e jeu des pays exportateurs, des pays importateurs et des pays autosuffisants ; que feront les Etats-Unis ?

Un impôt CO2 est avant tout une contribution sociale à l’économie d’énergie fossile – gaz, fioul ou carburant pétrolier

Quelques oubliés de l'accord de Paris : le rôle des océans sur la température,  celui des pays producteurs d'énergie fossile sur le "coût du carbone", celui de l'OMC pour rendre possibles des marchés de CO2

Comment les pays exportateurs de pétrole, de gaz et de charbon pourraient assurer le succès de la COP – mais à quel prix ! écrit en novembre 2015

Comment réussir la réunion de Paris sur le climat, - écrit en décembre 2014

Pour financer les investissements qui permettent de diminuer les émissions de CO2 : un financement efficace qui évite les effets d'aubaine

Pour éponger les fluctuations de la consommation d’électricité et celles du vent et du soleil, une solution simple et pas chère : le chauffage hybride électricité et gaz ou fioul : présentation des résultats d’une étude.

Le projet de loi sur l’énergie repose sur deux confusions – et cela nous coûtera cher ! Propositions d’amendement.




Les douze notes brèves de 2013


1- Pourquoi faire des économies d’énergie ? – Question sacrilège ?

2- Le coût du CO2, le prix du CO2 – 10 € ou 200 € par tonne ! De quoi s’agit-il ?

3- La réglementation thermique des bâtiments n’est pas conforme à la loi, oblige à dépenser davantage et augmente les émissions de CO2

4- Un « impôt carbone » sur le fioul, le gaz et le carburant : diminuer l’incertitude pour susciter les investissements qui réduisent la consommation

5-Le marché européen de CO2 va très mal ; mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain !

6- La sûreté nucléaire sera meilleure si la capacité nucléaire ne manque pas et si l’on combine l’électricité à d’autres formes d’énergie

7- Pour les actions qui diminuent la consommation de fioul, de gaz ou de carburant, un financement incitatif qui diminue l’incertitude et évite les effets d’aubaine

8- La bio-chaleur est dix fois plus efficace que le biocarburant ; que l’automobiliste finance donc la bio-chaleur !

9- Pour contourner la difficulté de stocker l’électricité, développer les usages hybrides de l’énergie : voilà un service de « stockage d’électricité » et d’ « effacement » à proposer aux pays voisins

10- Pour beaucoup diminuer les émissions de CO2 au moindre coût, une possibilité : consommer autant d’énergie renouvelable que nucléaire - sans éoliennes ni photovoltaïque

11- Moins de CO2, moins d’énergie fossile, moins de nucléaire, combien cela coûte-t-il ? Moins de nucléaire : le coût pour la France serait au moins de 20 milliards d’euros par an

12- Pour diminuer les émissions de CO2, le monde, l’Europe, la France. Pourquoi la France a intérêt à agir même seule

Conclusion des douze « notes brèves » : le devoir d’éclairer le politique sur les décisions qu’il prépare.

Synthèse : analyse et propositions